L'AMOUR SELON NICHIREN

 Des morceaux du Ghozo qui font allusion :

"Quelle que soit la profondeur de votre amour pour votre épouse et même si vous souhaitez ne jamais être séparé d’elle, au moment de votre mort, cela se révélera vain".

"Les hommes avec qui vous avez été liée par le mariage tout au long de vos vies antérieures doivent dépasser en nombre les grains de sable de l’océan.

Mais, cette fois, c’est avec votre vrai mari que vous vous êtes engagée. C’est en effet grâce à ses encouragements que vous êtes devenue une pratiquante du Sūtra du Lotus".

"Vous devriez donc le révérer comme un bouddha. Il a été bouddha dans la vie, et il l’est maintenant dans la mort.

Il est bouddha dans la vie comme dans la mort. C’est le sens de cette doctrine de la plus haute importance, nommée l’atteinte de la bouddhéité en cette vie."

Il est dit dans le quatrième volume du Sūtra du Lotus : « Le garder [ce Sūtra], c’est aussi garder le Corps du Bouddha. »

 Même les animaux de faible intelligence ne supportent pas d’être séparés de leurs petits. Le faisan doré du monastère du Bosquet de bambous plongea dans les flammes et mourut pour sauver ses œufs.

Au parc des Gazelles, un cerf s’offrit au roi pour sauver le petit d’une biche qui n’était pas encore né.

comment-faire-bon-choix-en-amour

"L’amour des êtres humains envers leurs enfants est sans nul doute bien plus grand encore. Ainsi, la mère de Wang Ling se brisa le crâne [et mourut pour empêcher son fils de devenir un traître] et l’épouse de l’empereur Shenyaodi s’ouvrit l’abdomen pour sauver le prince qu’elle portait dans son ventre..

En tout cas, même si des parents sont des malfaiteurs, leurs fautes seront pardonnées si leur enfant est bon.

Réciproquement, un enfant peut être un malfaiteur, si ses parents sont bons, les fautes de l’enfant seront pardonnées."

"Par conséquent, même si votre regretté fils, Yashirō, a commis le mal, et si vous, la mère qui l’avez engendré, éprouvez de la peine pour lui et lui offrez des prières nuit et jour en présence du bouddha Shakyamuni, comment pourrait-il ne pas être sauvé ?"