Les troubles bipolaires, qui sont aussi connus sous le nom de psychose maniacodépressive

Les éléments déclencheurs de la manie .

On peut retrouver certains facteurs commun à plusieurs patients comme :

  • Arrêter son traitement ou ne pas le prendre avec assiduité
  • Avoir des mauvaises relations sociales
  • Consommer excessivement des drogues et autres boissons alcoolisées
  • Ne pas aller aux consultations chez son psychiatre
  • Stopper toute activité physique
  • Rester éveillé plusieurs nuits et lutter contre la fatigue.

Quelles-sont-les-causes-de-la-maladie-bipolaire

Évitez les facteurs favorisant une phase maniaque

Antidépresseurs, drogues ou alcool sont nocifs à la santé du bipolaire .  Ces éléments dits « déclencheurs de manie » peuvent également réduire votre capacité à sortir d’une période maniaque . Évitez ces substances vous aidera à maintenir un bon équilibre au niveau de votre humeur et réduira considérablement la durée d’une crise de manie .

Symptômes de la manie

  • Le premier symptôme est l’insomnie, diminution du besoin de sommeil sans fatigue.
  • L’humeur est rapidement changeante, expansive et euphorique alterne avec des moments d’irritabilité . On dit qu’il passe du rire aux larmes,
  • L’excitation psychique se traduit par une accélération de la pensée (tachypsychie), du flux de paroles (logorrhée). Les idées fusent,. Le discours passe du coq à l’âne.
  • Le contact avec les autres est facile et familier, se traduisant par une grande communicabilité et une capacité étonnante à détecter et à réagir aux attitudes d’autrui (hypersyntonie).
  • Désinhibé, le patient chante au milieu de ses phrases, fait des plaisanteries caustiques, osées, des jeux de mots faciles, des calembours.
  • L’agitation motrice est marquée, le patient ne tient pas en place, se lève brutalement, déambule. L’hyperactivité est stérile, désordonnée.
  • Les accès maniaques typiques comportent toujours une certaine mégalomanie, avec idées de grandeur et surestimation par le sujet de ses propres capacités et de son importance, à l’origine notamment de projets grandioses.
  • Des symptômes psychotiques ne sont pas rares: hallucinations (voir ou entendre des choses qui n'existent pas) ou délires (être convaincu de choses qui n'existent pas).
    • Baisse de concentration ou de l'aptitude à penser, ou indécision
    • Sentiments de culpabilité
    • Soudain retrait social ou comportements agressifs subits.

La précocité de la mise en place du traitement conditionne le pronostic et l’évolutivité de cette maladie. La reconnaissance précoce des symptômes qui annoncent une récidive maniaque et l’institution rapide d’un traitement médicamenteux, permettent d’enrayer le processus maniaque.

bipolaire-1024x300

Que faire après un épisode de manie ?

Après un épisode de manie, vous entrerez dans un « stade de récupération », un moment important pour faire le point sur la période qui vient de passer . Vous allez pouvoir reprendre, tout doucement, le contrôle de votre vie . Parlez avec votre psychiatre de cet épisode et de ce que vous avez pu en apprendre, quels ont été les évènements déclencheurs de cette dernière phase maniaque par exemple . C’est aussi le moment pour remettre obligatoirement de l’ordre dans votre rythme de vie comme dormir suffisamment, manger sainement et faire une activité régulièrement ( cité plus haut en option ) .

Troubles bipolaires: qui consulter?

Les causes des troubles bipolaires sont de natures diverses: vulnérabilité génétique, changements neurobiologiques, facteurs psychosociaux… C'est pourquoi la prise en charge doit également être multidisciplinaire.

Elle nécessite l'intervention de différents experts:

  • le psychiatre, médecin référent, en charge du traitement médicamenteux,
  • le médecin généraliste, souvent en première ligne lors d'une crise,
  • le psychothérapeute pour une thérapie ou des séances de psychoéducation,
  • l'assistant social pour la gestion d'éventuels problèmes financiers, professionnels

LES TRAITEMENTS :Neuroleptiques ou antipsychotiques

Les antipsychotiques sont utilisés pour réduire les symptômes psychotiques (délires, hallucinations) qui peuvent survenir lors d'épisodes maniaques ou mixtes sévères.

Ils peuvent également être prescrits pour leurs propriétés sédatives (contrôle de l'anxiété et de l'agitation). Depuis peu, on sait que certains d'entre eux ont aussi des propriétés stabilisatrices de l'humeur et même antidépressives.

illustration-des-troubles-de-l-humeur-d-un-bipolaire_3f9c01da77e2c2029c2f430cbb8b9564fc10e696

Les artistes bipolaires

Si certains artistes sont ou ont été atteints de maladie bipolaire, c’est malgré celle-ci et non grâce à celle-ci qu’ils ont pu nous transmettre leur œuvre.

Parmi eux on cite parfois :

  1. des musiciens comme Robert Schumann (1810 – 1856), Hugo Wolf (1860 – 1903), Anton Bruckner (1824 – 1896)
  2. des peintres tels Vincent Van Gogh (1853 – 1890)
  3. de nombreux écrivains comme Gérard de Nerval (1808 – 1855), Honoré de Balzac (1799 – 1850), Virginia Woolf (1882 – 1941), E