SITE VERRIER DE MEISENTHAL (2013)

Il y a cinq siècles, quelques verriers nomades construisaient un four de fortune dans une vallée sauvage des Vosges du Nord.

Ces pionniers allaient écrire les premières pages d’une aventure industrielle et artistique hors du commun qui perdure encore aujourd’hui.

meisanthal usine

Vue de l'extérieur de la verrerie.

La verrerie de Meisenthal voit le jour en 1704, dans les Vosges du Nord, dans l’Est de la France.

Elle produira des dizaines de millions de pièces de verre utilitaire, de gobeleterie bon marché.

Entre 1867 et 1894, la verrerie sert de laboratoire à Émile Gallé, chef de file de l’École de Nancy.

Vidéo sur le site:

https://www.youtube.com/watch?v=Q63qsuCBw98

verrier-meisenthal-03

 L’unité de production traverse les conflits mondiaux pour pas  avoir moderniser  l’outil de production, vient s’échouer à l’aube des années 70. L’usine, qui compta jusqu’à 650 salariés, ferme ses portes le 31 décembre 1969.

 ouvriers Meisenthal 2

Photo fermeture de l'usine en 1969.

En 1983, le Musée du Verre de Meisenthal est créé et témoigne de l’aventure créative de cette verrerie. En 1992, sur la friche, le Centre International d’Art Verrier (CIAV) est fondé et un premier four rallumé.

Le CIAV, dès son premier souffle, a eu l’ambition de réinscrire la production verrière traditionnelle dans son époque. Le CIAV a toujours entretenu la porosité entre design et art contemporain, permis à leurs expressions les plus composites de puiser autant dans la virtuosité des verriers que dans les héritages de procès industriels.

hall- Meisenthal 8

Halle gauche.

Au bout de 20 ans de croisements, le résultat est impressionnant : des milliers de formes, de pièces uniques, d’essais, de prototypes, de micro-séries, de questionnements… A chaque rencontre s’écrit une nouvelle histoire.

Avec cette exposition, l’ambition est de proposer aux visiteurs, dans un même espace, des objets conçus par des designers imaginées par des plasticiens.

 concets à meisenthal

Des concerts et expositions sont données au Halle gauche.

La réhabilitation de la Halle a eu lieu en 2005, le bâtiment est aujourd'hui apte à recevoir un public de 3 000 personnes. Sa superficie de 3 200 m2 et son immense volume permettent d’accueillir les manifestations culturelles les plus diverses et les plus ambitieuses tels que des concert et des expositions.

lustre à meisenthal

Magnifique lustre en verre dans la boutique de souvenirs près de la démonstration de soufflerie du verre.

Le spectacle des souffleurs de verre

15092013(002)

Spectacle de soufleurs de verre en Septembre 2013.

Le verre est fabriqué à partir de sable, et du plomb entre dans sa composition. C’est la teneur en plomb qui donne l’appellation verre ou cristal.

15092013(001)

Un ouvrier dans le spectacle des souffleurs de verre, réalisant et commentant sous nous  yeux la naissance d'un vase fleur.

vase fleur meisenthal

Vase  fleur commercialisé dans la boutique.

15092013

Une ouvrière dans le spectacle de soufleurs de verre en Septembre 2013.

MUSEE DU VERRE

L'exposition se développe sur deux niveaux: au rez-de-chaussée, la projection audio-visuelle est complétée par une mise en scène pédagogique mais ludique qui révèle comment les artistes de l'Art nouveau, et en particulier Emile Gallé (qui a collaboré avec la verrerie de 1867 à 1894) ont abordé les techniques verrières. A l'étage, une salle sert d'écrin à des verres prestigieux qui portent des signatures de renom : Gallé, Burgun-Schverer et Cie, Christian, Kremer, Daum, Muller, Lalique, St Louis... .

outils 1892 maisenthal

Les outils pour façonner  verre dans la salle d'exposition gauche , au rez-de-chaussée.

musee-du-verre-maisenthal

Exposition au rez-de-chaussée, salle droite.

musée maisenthal

Exposition au premier étage.

Une équipe  nous renseigne, la visite est passionnante. On comprend tout grâce à un guide très pédagogue, qui nous explique des techniques et anecdotes .

vase1 vase Gallé

Vases exposées au musée.

   15092013(006)

 Service à cognac

portrait emile galléjpg   signatures-gallé

Emile Gallé                                                  Quelques signatures de Emile Gallé. 

EMILE GALLE

Emile Gallé (1846-1904), est le co-fondateur de l’École de Nancy et chef de file du mouvement Art Nouveau. Il explore et réinterprète les techniques verrières avec les verriers virtuoses de la Verrerie de Meisenthal de 1867 à 1894. 

En 1895 il fonde sa propre cristallerie à Nancy, qui fabriqua, au-delà de sa mort (jusque dans les années 1930) des objets sous la marque « Gallé ». Grâce à son travail, Meisenthal est considéré aujourd’hui comme le "berceau du verre Art-nouveau". 

Portrait-d-Emile-Galle-Victor-Prouve-1893  Coupe-Libellule-Emile-Gallé 1903

Emile gallé                                                            Vase à libelule

Gallé qui s'intéresse aux insectes fossilisés ou emprisonnés dans des morceaux d'ambres ou des résines, cherche à obtenir des effets similaires en les incluant au cœur de ses verreries. Il réussit à intégrer une libellule mouchetée dans le verre d'une coupe.

Toutes ses expérimentations ont contribué à diversifier les techniques ( coloration du verre dans la masse à l’aide d’oxydes,  utilisation de sels métalliques, peinture à froid au pinceau, émaillage, gravure à l’acide ou à l’aide d'outils mécaniques, molettes, pointe de diamants...) à accroître les couleurs, les nuances et à développer de nouveaux procédés de fabrication ( dépôt en 1898, par Emile Gallé, de deux brevets, concernant la marqueterie de verre et la patine sur verre) . 

emile_galle_vases

Voilà encore ce que Emile gallé dit : « Pour que le symbole  se taise à jamais dans l’art, il faudrait effacer Dieu,  l’astre sacré que voit l’âme ; car, au fond,  le mot de toute la nature, de règne en règne, de symbole  en symbole, de reflet en reflet, le mot c’est Dieu ! »

Voir Dieu à travers la nature, tout Gallé est  dans cette expression.

Il part de ce principe que tout dans la nature, est pénétré  de cette vie divine. Il voit la vie partout répandue.C’est Dieu  qu’il cherche, c’est Dieu qu’il entend. Son travail symbolique, il le réalise dans  le but d’élever les âmes !

Les créations de Emile agllé se trouvent dans divers musées comme le musée des arts décoratifs de Paris.

vase magnolia-gallé 1889 vase africaine de Gallé 1900

Les vases "Magnolia" (1889) et "Africaine" (1900) se trouvent au musée des arts décoratifs de Paris.

Le sapin de Noël est une très ancienne tradition alsacienne,  en trouve la première mention en 1521.
Décoré de petites pommes rouges et d’hosties anciennement, il représentait l’arbre du paradis.
En 1858, la sécheresse empêcha les pommes de mûrir. A Goetzenbruck, un village voisin de Meisenthal, un verrier eut l’idée de créer des boules en verre soufflé pour remplacer les pommes.
Il fabriqua ainsi les premières boules de Noël !

http://www.dailymotion.com/video/xw4g2d_les-boules-de-noel-a-meisenthal_tv

les-boules-de-noel-de-meisenthal

Points de Vente en Lorraine dans le mois de décembre

  • Meisenthal ( 57) Centre International      d'Art Verrier / Place Robert Schuman)
  • Nancy (54) Office de Tourisme /      Place Stanislas
  • Metz (57) Office de Tourisme /      Place d'Armes / Cathédrale
  • Sarreguemines (57) Marché de Noël / Zone      piétonne / Rue Sainte-croix
  • Forbach (57) Office de Tourisme /      avenue Saint-Rémy
         Point de vente + exposition "l'histoire des boules de Noël   

 http://www.mylorraine.fr/article/meisenthal-se-met-en-boules/1655/

Décor personnelle inspirée dans la verrerie de Meisenthal

brochette 017

brochette 018

 

brochette 015

brochette 016

Une fois par an, le premier dimanche de juillet a lieu à Meisenthal, la Grande Brocante du verre.
2010 a été une année exceptionnelle avec des exposants de grande qualité, verre et cristal
.

marche de verre maisenthal